Aller au contenu. | Aller à la navigation

Note de politique générale
Sections
Vous êtes ici : Accueil Ma commune Vie Politique Note de politique générale

Programme de politique générale pour la législature 2013-2018

 

Tout comme pour la législature précédente, la note de politique générale se veut avant tout très réaliste. Nous devons, en effet, maintenir notre gestion rigoureuse des finances dans le cadre du plan de gestion conclu avec le Centre Régional d’Aide aux Communes (C.R.A.C.) suite à l’aide que nous avons obtenue de  la Région wallonne en 2007.

Si nous pouvons aujourd’hui confirmer l’expression «  la tête est maintenant hors de l’eau ... » nous devons l’y maintenir. Pour ce faire, outre la gestion rigoureuse de nos finances ordinaires, nous devrons continuer à investir au maximum à travers des projets subsidiés. Si l’on peut tous regretter la lenteur de la concrétisation de ces derniers, cette manière de travailler est, malheureusement, incontournable pour une commune comme Sainte-Ode.

Le Plan Communal de Développement Rural (P.C.D.R.), initié en 2004 et approuvé en 2009, devrait enfin commencer à porter ses fruits. Deux projets ont, en effet, été approuvés par le pouvoir subsidiant et leurs réalisations doivent être effectives en cette première partie de mandat ; il s’agit de la salle Saint-Ouen à Tillet et de la place du village de Houmont. Dans le cadre de ce PCDR, d’autres projets sont bien avancés ou en cours de réflexion et nous veillerons à ce qu’ils se concrétisent au cours de cette législature (Maison de Village à Lavacherie, attribution de « noms de rue », aménagement de la place à Amberloup, entretien et valorisation de notre petit patrimoine, etc.) 

Dans le même état d’esprit, nous continuerons à soigner la pertinence des projets repris dans les plans triennaux. L’état de notre voirie, en y incluant systématiquement la sécurité, y retiendra évidemment toute notre attention.

Afin que le Service des Travaux puisse continuer à rendre un service de qualité à notre population,  nous veillerons à lui en donner les moyens en ayant une gestion responsable et à long terme du matériel mis à sa disposition.

La réflexion entamée, en concertation avec la DNF sur l’avenir de nos forêts et de notre environnement continuera à être une préoccupation. Une commission mise en place en 2010 et représentant les différents groupes politiques du Conseil communal sera à nouveau proposée. Celle-ci aura, entres autres, comme mission d’étudier la possibilité d’un échange de propriétés dans le but de former un seul ensemble forestier.

L’enseignement communal est bien entendu une priorité du Collège. L’ensemble des infrastructures étant maintenant rénovées et sachant que l’on peut compter sur un enseignement de qualité, il nous semble important de mener une réflexion quant à l’organisation globale de l’enseignement à Sainte-Ode. S’il est important de rappeler que chaque implantation doit conserver sa spécificité, le pouvoir organisateur se doit de mener une politique communale en faisant fi des esprits de clocher. Une commission sera ici aussi mise en place. Elle se concertera avec l’ensemble des personnes considérées par cette réflexion avant de proposer une réorganisation.

Au niveau de l’encadrement professionnel de nos jeunes, une synergie accrue entre l’enseignement et l’extrascolaire sera également nécessaire. Un échevin commun à l’enseignement et à la jeunesse devrait le permettre.

Nous n’oublierons pas nos tous petits en maintenant le développement de notre Maison Communal d’Accueil de l’Enfance (MCAE) et en étant aux cotés et à l’écoute de nos accueillantes.    

Les seniors occupent une place de plus en plus importante dans notre société et beaucoup ont besoin de sortir de leur solitude. Pour ce faire, une maison d’accueil va être mise en place dès le mois de mars 2013. Deux journées par semaine, ils pourront être accueillis par une animatrice spécialisée et partager, ensemble, des moments de convivialité. Pour les seniors qui souhaitent partager leur savoir, ils seront invités à participer activement aux différents projets intergénérationnels menés au sein du Plan de Cohésion Sociale.

Afin d’apporter une réponse aux aînés qui ne peuvent, malheureusement, plus rester chez eux, le Collège pèsera également de tout son poids pour le maintien d’une maison de repos sur le territoire de la commune.

Le logement est une problématique croissante pour beaucoup de nos concitoyens. Nous devons avoir une politique active à ce niveau.  Ces dernières années, la commune a acquis des terrains. Nous nous devons maintenant de passer à l’étape suivante en proposant des logements moyens ; ceci, afin de permettre aux jeunes et aux moins bien lotis de notre commune de rester à Sainte-Ode tout en y étant bien logé.

Sainte-Ode a été, durant 5 ans, une commune pilote dans le projet initié par la Région wallonne « Synergie Commune-CPAS ». Plus qu’une théorie, cette synergie doit devenir une réalité quotidienne. Même si chacun doit garder sa spécificité, nous devons nous organiser d’avantage pour travailler de concert.

Depuis la relance de l’Agence de Développement Local en 2007, les préoccupations de nos P.M.E. sont entendues et des solutions ou actions sont proposées. Nous souhaitons intensifier sa place au cœur des trois communes de Bertogne, Tenneville et Sainte-Ode car plus que jamais nous croyons aux projets communs et aux projets transversaux.

Bien que nous soyons conscients de la difficulté à mettre en place le projet de zone économique à la Barrière-Hinck, nous continuerons à soutenir toute initiative à ce propos et veillerons à ne pas être oubliés par l’intercommunale en charge du développement de ce projet.

Nous resterons attentifs aux demandes de notre milieu associatif si dynamique et souvent cité en exemple dans les communes voisines. Pour développer l’accueil touristique dans notre entité et le bien-être de ses habitants, nous nous efforcerons de valoriser les richesses d’un environnement authentique tout en le préservant pour les générations futures.

Le monde agricole est aux prises avec une législation de plus en plus compliquée. Nous lui apporterons l’aide nécessaire dans les démarches qui lui sont imposées aujourd’hui, tout en encourageant la production locale et en favorisant l’activité des petits artisans.

Nous aurons à cœur de promouvoir une vie culturelle et artistique active au sein de notre commune. Etant devenue « Territoire de Mémoire », elle se doit de perpétuer le souvenir des évènements et des générations qui nous ont précédés pour donner des repères à nos enfants.

Au niveau du quotidien, nous souhaitons continuer à développer un maximum de proximité entre les mandataires et l’ensemble de la population. La mise à disposition d’un numéro de téléphone d’urgence disponible 24Hr/24, la tenue de permanences par les membres du Collège ou encore le maintien dans le règlement d’ordre intérieur du Conseil communal, de la possibilité d’interpellation pour chaque citoyen, resteront d’actualité.

« Gérer au mieux dans l’intérêt du plus grand nombre ! » restera notre devise.


 

Actions sur le document